About Me

by admin_christophe

Qui suis-je ?

Christophe Canel

Educateur spécialisé de formation initiale en pédopsychiatrie, auprès d’enfants présentant des troubles sévères de la personnalité(psychose infantile précoce), j'ai notamment exercé en Hôpital de jour aux Hospices Civils de Lyon. 

Je suis également comédien marionnettiste après avoir suivi un cursus de formation d’art dramatique et de marionnettiste, me donnant une expérience professionnelle artistique.

Mon parcours s’est enrichi et précisé avec le temps, et m’a amené à élaborer une pratique où se rencontrent la dimension artistique, l’imaginaire et l’écoute thérapeutique vers un Mieux Être.

En ce sens, j’ai travaillé en collaboration avec l’association Tournesol, d’artistes à l’hôpital notamment au Samu Social de Paris dans certains lieux d’hébergement médicaux sociaux, ainsi qu’auprès d’enfants accueillis en centres pédiatriques et crèches. 

De même, par la médiation artistique, j’ai travaillé en tant que formateur en école de travailleurs sociaux. 

J’ai prolongé ma formation en tant que sophrologue, hypnothérapeute  et psychopraticien en maïeusthésie, un accompagnement psychologique 

intégratif et humaniste dont Thierry Tournebise en est le fondateur. 

En ce sens, je place l’accompagnement et la communication thérapeutique, la qualité d’écoute et de présence, le savoir-être et la transmission au centre de mon action. 

Je me suis formé en sophrologie sous sa forme « originelle », avec une méthodologie originale telle qu’elle a été créée en milieu hospitalier, puis développée depuis 1960 par son créateur le Dr Alfonso Caycedo. 

La sophrologie est une discipline qui permet à chacun de développer une conscience sereine, au moyen d’un entrainement du corps et de l’esprit basé sur des techniques de relaxation, pour déployer sérénité et mieux-être.

Enfin, j’exerce en hypnose transpersonnelle inspirée d’Erickson, auteur de l’hypnose thérapeutique moderne. J’apprécie particulièrement cette approche dans sa dimension humaine et profondément respectueuse du patient qui est placé en posture active. 

La relation au thérapeute est personnelle, singulière et s’oriente vers la construction d’un partenariat avec la dimension inconsciente du patient.